L'escapade Franco-Allemande
Van life - Janvier-Février 2022
L'escapade Franco-Allemande
Van life - Janvier-Février 2022
L'escapade Franco-Allemande
Van life - Janvier-Février 2022
Diapositive précédente
Diapositive suivante

3 semaines de voyage entre la France et l'Allemagne

foret d'alsace en hiver

L'Alsace

Après quelques semaines de repos et boustifaille, nous repartons le 17 janvier ! On remplit les placards et la glacière, direction le centre de la France pour un arrêt de deux jours chez Lolita, passage obligé à chaque fois que je traverse le pays. 

Nous allons ensuite à Besançon, où j’ai vécu le temps de mes études, revoir Malée et d’autres amis que je n’ai pas vu depuis deux ans. Les jours suivants on fait découvrir cette ville que j’aime tant à Romain, entre modernité et vieux quartiers, le tout dans un écrin de nature. Le matin le pare brise d’Heimdall est gelé de l’intérieur tellement il fait froid.

Nous partons ensuite pour Guebwiller en Alsace, où Suzanne (80 ans passés) nous accueille avec énergie. Elle donne même le tournis à Romain ! Nous allons visiter Colmar, petit joyau coloré de la région, avec des ruelles ultras mignonnes. On adore tout de suite. Et l’avantage c’est que c’est beaucoup moins touristique qu’à Noël. 

Nous visitons quelques villages des Vosges puis nous allons voir le lac de la Lauch, entièrement gelé. Nous montons ensuite au Markstein, pensant pouvoir admirer la vue, mais on se retrouve au milieu d’une gigantesque station de ski, avec des voitures garées même le long de la route puisque c’est un dimanche ensoleillé. On en profite pour tester la qualité de nos parkas, et je peux vous dire qu’elles sont efficaces ! On ressemble à des Eskimo, mais on a chaud.

Lorsque nous partons de chez elle, Suzanne essaie de nous refiler énormément de nourriture, et même si nous aimerions bien tout emporter nous n’avons malheureusement pas assez de place dans notre glacière. Dommage, parce que c’était bon : lasagnes, tourte au saumon, pâté alsacien… Ah bah il faut prendre des forces en hiver !

visite de Colmar en Alsace
Colmar
la foret noire allemande en hiver
Mummel

La Forêt Noire

Nous traversons la frontière pour aller dans la forêt noire, que je rêve de visiter depuis des années. Nous enchainons lacs gelés, sommets enneigés, et forêts embrumées, pour mon plus grand plaisir de photographe. Nous découvrons aussi que des raquettes n’auraient pas été de trop, puisque plusieurs chemins de randonnées nous sont inaccessibles à cause de la neige. À notre grande surprise tous les allemands sont dehors, quelque soit le jour ils traversent les champs en raquette ou ski de fond, les parkings extérieurs sont plein à craquer. Et dans cette région leurs maisons sont gigantesques ! Ils peuvent facilement héberger 25 personnes dedans. 

Nous recommandons les lacs de Titisee et Schluchsee, proches l’un de l’autre, ainsi que celui de Mummel dont la balade nous emmène au Hornisgrindetrum admirer une vue spectaculaire sur les montagnes.

Nous n’avons malheureusement pas pu visiter la vallée de Wutach, donc ce sera pour une autre fois. La route était totalement inaccessible.

En village nous avons aimé Triberg, avec plus loin sur la route le coucou le plus gros du monde (trois fois ma taille), et adoré Schiltach avec ses maisons traditionnelles colorées bordant les rues pavées, le tout entouré d’une rivière.

On recommande aussi le barrage de Schwarzenbach Dam, qui offre une chouette vue sur la vallée.

vue sur la vallee de la foret noire en allemagne
pont suspendu a Bad Wildbad en Allemagne

Notre coup de coeur pour lequel nous ne regrettons pas (trop) d’avoir payé c’est le Baumwipfelpfad de Bad Wildbad : 11,50€ par personne pour la balade en hauteur au milieu des arbres avec une tour en spirale qui nous permet d’avoir un point de vue inégalable sur la forêt et les montagnes alentours. À notre grande déception le toboggan pour redescendre est fermé jusqu’en avril. Nous continuons ensuite dans la forêt jusqu’au pont suspendu pour lequel il faut aussi payer (9€ chacun), mais que nous avons pour nous tout seul puisque c’est la saison basse, alors qu’il fait un soleil magnifique. La vue est magique. Même si le pont bouge un peu. Ai-je précisé que j’avais le vertige ?

Nous retraversons la frontière pour une petite pause chez Carole à Strasbourg, le temps de bien se reposer, car c’est la dernière amie qui pourra nous héberger avant des semaines. J’en profite pour raccourcir mes cheveux d’une vingtaine de centimètres et me retrouve avec un carré, beaucoup plus pratique pour la vie en fourgon aménagé. C’est bête mais les cheveux longs nous faisaient perdre un quart d’heure le matin, sachant qu’en hiver ils sont électriques, s’emmêlent, s’abiment… Bref, adios. Romain découvre Strasbourg pendant deux jours, et j’en profite pour faire le plein de biscuits alsaciens.

L'Allemagne

Deux jours plus tard nous partons pour Heidelberg, qui s’avère beaucoup plus grand que « le petit village le plus beau d’Allemagne ». Le château qui surplombe tout est impressionnant, la vieille ville est jolie, nous déambulons pendant deux heures mais il s’avère qu’il y a beaucoup -trop- de monde, et les boutiques omniprésentes gâchent le coté bucolique. Petit arrêt ensuite à Spire juste pour voir la cathédrale qui est immense. Par contre seul l’extérieur vaut le coup, l’intérieur est assez nul.

brume matinale sur les paysages de la foret noire

Nous longeons la vallée du Rhin quelques jours, un bijou, chaque colline est surplombée d’un château digne d’un Disney, le long du fleuve est agrémenté d’églises traditionnelles et maisons colorées. Nous avons adoré le village de Bacharach. Puis nous allons visiter Burg Eltz, un château au fin fond d’une forêt, le chemin qui y mène est très agréable bien qu’un peu long. Le bâtiment est habité donc nous ne pouvons l’admirer que de l’extérieur mais ça vaut le coup, il est magnifique. Tout le monde y va de sa petite pause Instagram devant l’édifice, et je dois aller demander à un groupe de 4 hommes en train de picoler en plein milieu s’ils peuvent se pousser pour que je fasse une photo sans personne devant. Le retour par la route est plus court.

Nous visitons Francfort et en profitons pour manger un bon kebab (bien meilleur qu’en France et surtout plus volumineux). La ville est contrastée, entre vieux bâtiments en bois et immenses buildings juste à côté. C’est assez joli mais ce n’est pas notre ville favorite.

Le 1er Février nous quittons les reliefs allemands pour traverser des plaines, des champs et des marécages. Nous nous arrêtons à Quedlinbourg, qui est très mignonne. 

Après avoir traversé la diagonale du vide allemande, nous arrivons dans le nord et visitons Wismar et Lübeck, deux villes très jolies, toujours dans ce style de maisons à colombages colorées.

Ensuite c’est au tour de Hambourg sous des trombes d’eau mais on se réfugie dans un super resto abordable et vegan friendly :  « Hans Im Glück », et on y mange… des hamburgers ! Après s’être rassasiés nous nous rendons au Miniature Wonderland. 20€ par personne mais ça vaut le coup ! Des salles remplies de mini scènes, représentant des lieux du monde entier. C’est super grand, les scènes sont animées, pleines de détails et de références, voire de cameos. Par exemple le Faucon Millenium atterrit toutes les demi heures à l’aéroport. C’est tellement cool qu’on y reste 4 heures, et ce sont nos pieds qui décident qu’il est temps de partir. Après avoir retraversé la ville nous roulons une heure avant de se garer pour la nuit.

château de Burg Eltz dans la foret noire allemande
Burg Eltz
village allemand dans la foret noire
maison traditionnelle allemande

Après s’être réveillés au milieu des pommiers, nous partons pour Stade, une petite ville avec plein de beaux bâtiments anciens, un canal et quelques vieux bateaux. C’est vraiment joli.

Pour éviter de repasser par Hambourg nous décidons de prendre un ferry pour traverser le canal, qui s’avère beaucoup plus cher que ce que nous pensions… 21€ pour vingt minutes de traversée.

Après une grasse mat’, quelques courses au Lidl et une laverie, nous faisons plusieurs heures de route avant d’arriver au Danemark !

Cette escapade allemande nous a réconcilié avec le pays, entre les forêts, les lacs et les maisons à colombage, on a bien envie d’y retourner ! L’autoroute allemande nous aura bien fait marrer, à chercher quelle voiture battra le record de vitesse en nous dépassant. Certaines de mes photos favorites proviennent de la forêt noire, si proche de la frontière française, et une randonnée en été s’y impose.

D’autres photos de ce voyage sont visibles ici, et vous pouvez les acheter pour décorer chez vous ou pour offrir !

Et depuis que nous sommes rentré de voyage, je suis devenue photographe de mariage à Etrelles !

montagne et foret noire en allemagne
Forêt noire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *